Gare St Lazare


C’est le 26 août 1837 que fût inaugurée par la Reine Amélie épouse de Louis Philippe (Roi des Français entre 1830 et 1848), la ligne de Paris à Saint-Germain, première ligne de chemin de fer partant de la capitale. Son « embarcadère » comme on l’appelait alors, était situé rue de Londres, près de la place de l’Europe, et occupait une surface beaucoup plus réduite que celle de la gare actuelle. Les premiers bâtiments de la gare, telle que nous la connaissons aujourd’hui furent édifiés en 1840-1841.

Les bâtiments et les voies de la gare furent agrandis à plusieurs reprises entre 1852 et 1892, à mesure que se développait le trafic ferroviaire. C’est depuis 1867 que les installations de la gare occupent toute leur surface actuelle circonscrite par la rue St-Lazare, la rue d’Amsterdam, la rue de Londres et la rue de Rome. La plupart des bâtiments actuels, notamment la façade, datent de 1889.

Dix ans de travaux…

Depuis 1970, la gare n’avait connu aucune rénovation importante et ne répondait plus à la qualité de services et d’accueil attendue dans une gare parisienne. C’est pourquoi un chantier de rénovation ambitieux a débuté en 2003, le projet « Cœur Saint-Lazare ». Ce chantier de restructuration fut en 2010/2011 le plus important de Paris.

Phase 1 des travaux : 2003 – 2007:

Les travaux de la gare se sont concentrés sur le quai transversal. Ils ont permis de créer une dalle homogène sur toute la surface du quai. Le patrimoine a été valorisé : restaura-tion des verres peints, ravalement de la façade… De nouveaux écrans d’information Voyageurs ont été installés.

Phase 2 des travaux : 2006 – 2008:

L’élargissement du passage de la gare vers la rue d’Amsterdam et la création d’une vraie entrée secondaire ont rendu cet espace plus accessible et plus sécurisé. De nouveaux écrans d’information ont été installés. La cour d’Amsterdam a été réaménagée. Enfin, un nouvel Espace de Ventes Grandes Lignes a été créé.

Phase 3 : 2009 – 2012:

Durant cette phase les circulations de la gare ont été revues pour offrir plus de fluidité à nos clients, leur permettant de se réapproprier la salle des pas perdus, auparavant sous-utilisée, et désaturer le quai central. Un vaste hall commercial de 10 000 m² est accessible au niveau de l’ancienne salle des pas perdus, et permet de relier les 3 niveaux du métro, de la rue et des quais. Il accueille tous les cheminements entre le train, la ville et ses transports. Un pôle d’échanges est à disposition au niveau du métro, reliant les lignes 3, 12, 13, 14 et le RER E. 250 places de parking souterrain et plus de 80 boutiques, services et espaces de restauration sont disponibles. Cet espace est géré par Klépierre.

2013 – printemps 2014 : le point final du projet

La dernière phase du projet a été consacrée à la rénovation des parvis Rome et Havre, ainsi qu’à la rue intérieure. Le réaménagement des parvis a eu pour objectif de faciliter la circulation autour de la gare et la rendre plus accessible notamment aux personnes à mobilité réduite. Enfin, les liaisons avec les transports urbains sont privilégiées. Ces deux parvis sont désormais un espace de développement des modes doux (vélib, espaces vélos,…) avec une liaison améliorée vers les bus des lignes 20 et 26 et un cheminement facilité vers la station de bus de la place Gabriel Péri.

Source: www.gares-sncf.com

Translate »