Palais Brogniart – Salon du dessin


En 1807, Napoléon 1er confie la construction d’un édifice à l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart (1739-1813). Il souhaite mettre en place un emblème de la puissance et de l’accomplissement auxquels la France est parvenue. En effet, les triomphes de l’empereur sur les champs de bataille développent un véritable commerce européen. Il commande en 1808 à l’architecte Alexandre-Théodore Brongniart un édifice à l’effigie du commerce : la Bourse de Paris. L’empereur espère ainsi instaurer un ordre dans l’économie du pays en centralisant l’ensemble des échanges économiques.

Cependant, A.T.Brongniart n’eut pas la possibilité de voir son œuvre achevée, mourant prématurément le 6 juin 1813.

Fontaine note le 8 juin 1813 dans son journal, sous le titre Mort de l’architecte de la Bourse :

« M. Brongniart architecte chargé de construire l’édifice de la bourse vient de mourir. Il laisse à terminer l’un des plus beaux et des plus importants du règne présent. La disposition générale du plan que l’on exécute est bonne, mais les détails n’ont pas été suffisamment étudiés. On a déjà fait quelques changements dans les distributions intérieures et le parti à prendre pour la décoration et la couverture de la grande salle n’est pas définitivement adopté. Plusieurs architectes se présentent pour remplacer M. Brongniart mais le ministre jusqu’ici n’a pas agréé leurs services. Il a fait offrir à mon ami Percier qui n’a rien demandé de le nommer. Cette préférence est due à M. Bruyère, mais Percier a refusé. »

Parmi les candidats à la reprise du projet, on compte François-Joseph Bélanger et Louis-Pierre Baltard.
C’est finalement Éloi Labarre (1764-1833) qui prit la succession de Brongniart et acheva l’édifice en novembre 1825.

Il a été inscrit monument historique par un arrêté du 27 octobre 1987.

Source: wikipedia

Translate »