Place du Panthéon


Le Panthéon (Paris)

Aux grands hommes la patrie reconnaissante

Église à l’origine, le monument a été récupéré par la République pour la célébration de ses gloires…

Le Panthéon, l’un des monuments les plus imposants de Paris, est sorti d’un long sommeil le 19 mai 1981, quand François Mitterrand a inauguré son premier mandat présidentiel par un hommage solennel aux mânes de quelques hôtes de la nécropole nationale : Victor Schoelcher, Jean Jaurès et Jean Moulin.

Depuis lors, lui-même et son successeur se sont fait un devoir de renouer avec les inhumations en grand pompe. Pas moins de sept en ce qui concerne François Mitterrand, soit un dixième de l’effectif total : René Cassin (1987), Jean Monnet (1988), l’abbé Grégoire, Gaspard Monge et Condorcet (1989), Pierre et Marie Curie (1995). Deux avec Jacques Chirac : André Malraux (1996) et Alexandre Dumas (2002).

Ce rituel républicain avait été délaissé par les présidents de Gaulle – qui s’était limité à célébrer Jean Moulin (1964) -, Pompidou et Giscard d’Estaing, quand la France regardait avec confiance vers l’avenir. Son retour manifeste une quête d’identité nationale dans un pays perclus de doutes.

Source: www.herodote.net

Translate »