The New Tate

The New Tate


Centrale désaffectée devenue l’un des plus grands musées d’art moderne au monde, le Tate Modern de Londres prend à nouveau de l’expansion.

Un nouveau pavillon de 10 étages, appelé Switch House, permettra au musée installé sur les rives de la Tamise de mieux accueillir ses quelque 5 millions de visiteurs.

Le public aura accès à ce nouveau pavillon, consacré aux oeuvres d’artistes non européens et féminins, à compter de vendredi.

Travail de la firme d’architectes suisse Herzog & de Meuron, l’édifice, rappelant les formes d’une pyramide, a coûté 470 millions de dollars.

Le Tate Modern a ouvert ses portes en 2000 et sa popularité a depuis surpassé les attentes. Il est aujourd’hui le musée d’art moderne le plus visité au monde.

Le directeur du musée, Nicholas Serota, explique que le nouveau pavillon permet au Tate d’augmenter sa superficie de l’ordre de 60 % et « d’exposer une plus grande diversité d’oeuvres qu’auparavant ».

« Nous présentons le travail d’artistes provenant d’ailleurs que d’Europe et d’Amérique de Nord, poursuit-il. Ça nous permet d’offrir un nouveau point de vue sur Londres », soit à partir de la terrasse installée au sommet de la pyramide.

Source: http://ici.radio-canada.ca

Gare Montparnasse

Gare Montparnasse

La Gare Montparnasse est une des six grandes gares terminus de la SNCF à Paris, située dans la partie sud de la capitale entre les XIVe et XVe arrondissements. Tête de ligne du TGV Atlantique, c’est la quatrième gare de Paris par son trafic, environ 50 millions de voyageurs par an.

Particularité de cette gare : elle comprend trois « gares » ouvertes aux voyageurs avec un hall des pas-perdus et des guichets de vente et de renseignement :
– la gare principale (porte Océane) accessible depuis la place Raoul Dautry et l’avenue du Maine, face à la tour Montparnasse, qui donne accès au nord des quais principaux ; reliée directement au métro ;
– la gare Pasteur, qui donne accès au sud des quais principaux ; accessible par une voie dépose-minute pour les automobiles et les taxis ;
– la gare Vaugirard, située au sud de l’avenue Pasteur, accessible par un tapis roulant à l’extrême droite des quais, qui dessert seulement quelques lignes.

La première gare Montparnasse, appelée alors « gare de l’Ouest -Rive gauche » fut construite en 1840 au bout de la rue de Rennes. Rapidement trop petite pour faire face au développement du trafic, elle fut remplacée, au même emplacement par une nouvelle gare construite par l’architecte Victor S. Lenoir et l’ingénieur Eugène Flachat.
Un accident, le 26 octobre 1895, fit d’ailleurs traverser la façade par une locomotive à vapeur d’un train Granville-Paris. Cette seconde gare survivra néanmoins jusqu’aux années 1960 malgré la Seconde Guerre mondiale.

C’est à la gare Montparnasse qu’eut lieu le 25 août 1944 la reddition du général Von Choltitz qui marqua la libération de Paris.
Dans les années 1960, la reconstruction de la gare est incluse dans un projet immobilier auquel appartient la Tour Montparnasse, construite sur l’emplacement de l’ancienne gare.
La nouvelle gare, la troisième, est reculée de quelques centaines de mètres, ce qui l’éloignait des stations des lignes 4 et 12 du métro.
La nouvelle gare, complètement enserrée dans un ensemble immobilier de bureaux et de logements, est signée par les architectes Baudoin, Cassan de Marien, Lopez, Saubot. Elle n’est plus perceptible de l’extérieur comme une gare.
Une refonte de l’espace intérieur est inaugurée en 1990 à l’occasion de la mise en service du TGV Atlantique, elle mêle une façade de verre, appelée la « porte Océane » qui permet de mieux identifier la présence de la gare et une architecture interne en béton, dont une dalle recouvrant une grande partie des voies et supportant un parc de stationnement et au-dessus un espace vert, le Jardin Atlantique. Pour le voyageur occasionnel, cet espace se complique un peu du fait qu’il acquiert un aspect tridimensionnel et qu’on a vite fait de confondre deux niveaux distincts.
Le 29 juin 2004, la gare Montparnasse reçoit la certification NF service , attribuée par l’Afnor. Cette certification, que la gare Montparnasse est la première à recevoir à Paris s’appuie sur un référentiel qui a été défini en commun avec la Fnaut, la fédération Léo-Lagrange, l’ARF représentant les autorités organisatrices de transport et le STIF. Le référentiel compte 45 engagements précis qui portent sur la standardisation du service rendu, sa fiabilité et l’orientation vers un esprit de service.

Source: http://lhistoire.over-blog.net

Orgues de Flandres

Orgues de Flandres


Construites dans le 19e arrondissement, par l’architecte Martin van Treeck aux 67-107 avenue de Flandre et 14-24 rue Archereau, et inaugurées entre 1970 et 1980, il s’agit de quatre tours faites de logements en copropriété, au milieu d’un ensemble de logements sociaux de 6 ha, appelé l’îlot Riquet, composé de plusieurs bâtiments de 15 étages et des quatre tours:

•La tour 1 (ou tour Prélude, construite en 1979), 38 étages, 123 m de haut (100 m sans l’antenne), la 5e plus haute structure sur le territoire de la commune de Paris, après la tour Eiffel, la tour Montparnasse, la cheminée du Front-de-Seine et l’hôtel Hyatt Regency Paris Étoile, et le plus haut immeuble d’habitation.

•La tour 2 (ou tour Fugue, construite en 1974), 35 étages, 108 m de haut.

•La tour 3 (ou tour Cantate), 30 étages, 101 m de haut

•La tour 4 (ou Tour Sonate) , 25 étages, 90 m de haut.

Source: Wikipedia

Lascaux IV

Lascaux IV


Pour la réalisation de ce sanctuaire, le cabinet norvégien Snøhetta a imaginé un édifice à la fois sobre et imposant. « Les aspérités de la grotte ont inspiré les architectes », précise Antoine Metzger, PDG de Lagarrigue, en charge de la construction de Lascaux 4. L’ensemble du bâtiment est en béton brut, tenu par des structures métalliques afin de n’avoir aucun poteau visible.

Lascaux 4 permet à la fois de « valoriser les techniques architecturales contemporaines et les savoir-faire de nos entreprises », tient à souligner Germinal Peiro, le Président du Conseil départemental de la Dordogne.

Source: www.batiactu.com

Place carré des Halles

Place carré des Halles


Le Forum des Halles est un centre commercial installé sur le site des anciennes halles de Paris. il accueille quotidiennement 150 000 visiteurs. Au milieu du xixe siècle, douze pavillons sont construits par Victor Baltard sur l’emplacement des Halles de Paris. Le marché central de vente en gros est déplacé à Rungis à la fin des années 1960 et les pavillons Baltard sont détruits, laissant un « trou » au centre de Paris durant quelques années, puis le Forum est construit et inauguré en 1979 au-dessus du principal nœud de RER et de métro de Paris. Dans les années 2010, le site est totalement repensé et rénové, avec comme principale innovation architecturale, sa couverture, La Canopée faite de verre et de métal, conçue par Patrick Berger et Jacques Anziutti.

En 2013, le Forum des Halles est le deuxième centre commercial le plus visité de France avec 39,2 millions de visiteurs.

Translate »