Cathédrale St Paul (6 photos)

<span class="entry-title-primary">Cathédrale St Paul</span> <span class="entry-subtitle">(6 photos)</span>

La majestueuse Cathédrale St. Paul fut construite par Christopher Wren entre 1675 et 1711. Il s’agit de l’une des plus grandes cathédrales d’Europe, et pour ce qui est de son dôme, seul celui de la basilique Saint-Pierre de Rome est supérieur en taille.
Histoire Ancienne

La Cathédrale St. Paul

La Cathédrale St. Paul est chargée d’histoire. Cinq églises différentes furent construites à cet endroit. La première, dédiée à l’apôtre Paul, date de l’an 604, lorsque le Roi Ethelbert de Kent fit bâtir une église en bois au sommet de l’une des collines de Londres pour Mellitus, L’Evêque des Saxons de l’Est. A la fin du 7ème siècle, Erkenwald, l’Evêque de Londres, refit construire l’église en pierre.

En 962 puis en 1087, la cathédrale fut détruite par un incendie, mais elle fut rebâtie et agrandie à chaque fois. Elle devint alors l’une des plus grandes cathédrales d’Europe. Les rénovations et extensions menées au 13ème et au 14ème siècle l’ont agrandi encore plus.
Le Grand Incendie

En 1665, Christopher Wren élabora un plan pour la rénovation de la Cathédrale St. Paul, qui commençait à tomber en ruines. Mais le désastre a de nouveau frappé lors de la nuit du 2 Septembre 1666, lorsque le Grand Incendie de Londres détruisit les 4/5èmes de la ville, rayant de la carte 13.200 maisons et 89 églises, dont la Cathédrale St.Paul.
Le Chef-d’Oeuvre de Christopher Wren
En 1669, trois ans après l’incendie, Christopher Wren fut nommé ‘Inspecteur des Travaux’ et se vit confier la tâche de construire une nouvelle église afin de remplacer la cathédrale Gothique détruite.

(source:  http://www.aviewoncities.com)


Architecture de la Christ Church

Architecture de la Christ Church

Parvis Jean Paul II

Parvis Jean Paul II


Le parvis Notre-Dame – place Jean-Paul-II est une place de Paris, située sur l’île de la Cité et sur laquelle s’étend le parvis de la cathédrale Notre-Dame (le parvis Notre-Dame souvent appelé parvis de Notre-Dame en français moderne). Une crypte archéologique y est également présente, ainsi que plusieurs statues, dont celle de Charlemagne (Charlemagne et ses Leudes).

Depuis le 3 septembre 2006, la place s’appelle « parvis Notre-Dame – place Jean-Paul-II » en hommage au pape Jean-Paul II mort le 2 avril 2005. Le changement de nom a fait l’objet d’une cérémonie organisée par la mairie de Paris, en présence du maire de Paris Bertrand Delanoë, de l’archevêque de Paris monseigneur André Vingt-Trois, du nonce apostolique monseigneur Fortunato Baldelli, et du clergé de Paris.

Ce changement d’appellation, par la décision municipale du 13 juin 2006, n’a pas fait l’unanimité au sein de la majorité municipale, car jugé contraire à la laïcité, et a fait l’objet de manifestations d’opposition. L’inauguration s’est faite sous très haute surveillance policière dans un climat tendu et a été marquée par une cinquantaine d’interpellations.

Source: Wikipedia

Abside de la cathédrale

Abside de la cathédrale

« 


Le gothique français dans toute sa splendeur, la petite ville du centre possède l’une des plus belle cathédrale  de France, la cathédrale Saint-Etienne  de Bourges est à mon goût l’une des plus représentative du patrimoine français. Sa grandeur et sa rationalité nous donne une imposante Façade et une nef à en couper le souffle .

Saint Etienne de Bourges

D’après Wikipedia, sur le plan architectural, l’édifice est remarquable aussi bien par ses proportions harmonieuses, liées à l’unité de sa conception, que par la qualité de ses tympans, de ses sculptures et de ses vitraux. Elle se distingue notamment des autres grandes cathédrales de l’époque par une recherche toute nouvelle d’un espace intérieur unifié1.

La cathédrale Saint-Étienne de Bourges a été consacrée le 13 mai 1324. Comme toutes les cathédrales construites avant la séparation des Églises et de l’État, elle appartient maintenant à l’État français. Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 18622 et elle a été inscrite en 1992 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle se situe dans le centre historique de Bourges, secteur sauvegardé depuis 1965.

L’ Architecture (toujours d’après Wikipedia)

Le plan de la cathédrale de Bourges reprend celui de la cathédrale de Paris, avec double déambulatoire, mais en supprimant le transept et les tribunes. La similitude des plans des deux cathédrales provient peut-être des liens familiaux existant entre l’archevêque de Bourges, Henri de Sully, et l’évêque de Paris, Odon de Sully, au moment de leur mise au point.

Depuis le rachat, en 1101, des vicomtés de Bourges et de Dun par le roi Philippe Ier, Bourges faisait partie du domaine royal. L’agrandissement de la cathédrale vers l’est, en franchissant le rempart gallo-romain, n’a été possible qu’après l’achèvement de nouveaux remparts commencés par Louis VII et achevés par la construction de la Tour Neuve en 1189 par Philippe Auguste.

L’architecte inconnu de la cathédrale a cherché à donner une ampleur impressionnante à l’élévation permettant une meilleure luminosité comparée à celle de la cathédrale de Paris.

source: wikipedia

Portail de la cathédrale de Bourges

Portail de la cathédrale de Bourges


Le gothique français dans toute sa splendeur, la petite ville du centre possède l’une des plus belle cathédrale  de France, la cathédrale Saint-Etienne  de Bourges est à mon goût l’une des plus représentative du patrimoine français. Sa grandeur et sa rationalité nous donne une imposante Façade et une nef à en couper le souffle .

Saint Etienne de Bourges

D’après Wikipedia, sur le plan architectural, l’édifice est remarquable aussi bien par ses proportions harmonieuses, liées à l’unité de sa conception, que par la qualité de ses tympans, de ses sculptures et de ses vitraux. Elle se distingue notamment des autres grandes cathédrales de l’époque par une recherche toute nouvelle d’un espace intérieur unifié1.

La cathédrale Saint-Étienne de Bourges a été consacrée le 13 mai 1324. Comme toutes les cathédrales construites avant la séparation des Églises et de l’État, elle appartient maintenant à l’État français. Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 18622 et elle a été inscrite en 1992 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle se situe dans le centre historique de Bourges, secteur sauvegardé depuis 1965.

L’ Architecture (toujours d’après Wikipedia)

Le plan de la cathédrale de Bourges reprend celui de la cathédrale de Paris, avec double déambulatoire, mais en supprimant le transept et les tribunes. La similitude des plans des deux cathédrales provient peut-être des liens familiaux existant entre l’archevêque de Bourges, Henri de Sully, et l’évêque de Paris, Odon de Sully, au moment de leur mise au point.

Depuis le rachat, en 1101, des vicomtés de Bourges et de Dun par le roi Philippe Ier, Bourges faisait partie du domaine royal. L’agrandissement de la cathédrale vers l’est, en franchissant le rempart gallo-romain, n’a été possible qu’après l’achèvement de nouveaux remparts commencés par Louis VII et achevés par la construction de la Tour Neuve en 1189 par Philippe Auguste.

L’architecte inconnu de la cathédrale a cherché à donner une ampleur impressionnante à l’élévation permettant une meilleure luminosité comparée à celle de la cathédrale de Paris.

Translate »