British Library (2 photo)

<span class="entry-title-primary">British Library</span> <span class="entry-subtitle">(2 photo)</span>

La British Library est la bibliothèque nationale du Royaume-Uni. Située à Londres, elle est l’une des plus importantes bibliothèques de référence du monde, avec plus de 150 millions de références, dont environ 14 millions de livres1. Chargée du dépôt légal, la British Library reçoit des exemplaires de tous les ouvrages publiés au Royaume-Uni et en Irlande, y compris les livres étrangers distribués dans ces pays. Elle acquiert également d’autres livres étrangers, pour un budget annuel d’environ 16 millions de livres, accroissant, au total, ses collections d’environ 3 millions de volumes par an. Dirigée par Roly Keating depuis 2012, elle emploie quelque 2 000 personnes.

(Source: Wikipedia)


La City (8 photos)

<span class="entry-title-primary">La City</span> <span class="entry-subtitle">(8 photos)</span>

La City est le cœur historique de Londres. 2000 ans auparavant, cette zone était déjà une place de commerce active, lorsqu’elle faisait partie de l’empire romain. Beaucoup de rues irrégulières suivent encore le tracé des anciennes routes romaines.

Les limites de la City suivent le tracé de la muraille romaine qui y fut bâtie au 2ème siècle après J.-C.

La City vue depuis le London Eye

Aujourd’hui, la City est pour l’essentiel un quartier d’affaires dominé par de grands bâtiments et des gratte-ciels qui hébergent les bureaux de l’industrie de la finance. Elle contient toutefois un grand nombre de monuments qui furent construits à l’époque où la City était encore une zone fortement peuplée. La majestueuse cathédrale St. Paul surplombe ce quartier, mais il existe d’autres structures civiles remarquables telles que le Guildhall, le marché de Leadenhall, ou encore le musée de Londres, situé dans le vieux Londres, qui retrace l’histoire tumultueuse de la ville.

(Source: www.aviewoncities.com)


Trafalgar Square (1 photos)

<span class="entry-title-primary">Trafalgar Square</span> <span class="entry-subtitle">(1 photos)</span>

La place s’appelait à l’origine Charing. Plus tard, elle a été connue sous le nom de Charing Cross, d’après une croix commémorative sur la place. La station de métro voisine est encore nommée Charing Cross.

Histoire

A partir du XIIIe siècle, l’endroit était le site des faucons royaux du roi et plus tard les écuries royales. En 1812, le prince régent – qui deviendra plus tard le roi George IV – demanda à l’architecte John Nash de réaménager la zone. Après beaucoup de retard, le travail commença finalement en 1830. Nash avait fait dégager le terrain, mais il mourut avant que ses plans ne soient réalisés et les travaux furent interrompus.

La colonne de Nelson

L’achèvement de la National Gallery en 1838 sur le côté nord de la place relança l’intérêt pour son réaménagement. Un nouveau projet de l’architecte Charles Barry (plus connu pour son Parlement), qui consistait en deux niveaux séparés par un escalier monumental fut approuvé et la construction commença en 1840. Cinq ans plus tard, la place était enfin terminée.

La Colonne de Nelson

Le nom de la place commémore la victoire de l’amiral Horatio Lord Nelson sur la flotte française à la bataille de Trafalgar, une bataille navale qui eut lieu le 21 Octobre 1805, près du cap de Trafalgar, au large des côtes espagnoles.

Initialement, il n’y avait pas de plans pour une statue en l’honneur de l’amiral, qui perdit la vie lors de la bataille. Au lieu de cela, une statue du roi Guillaume IV était prévue. Finalement, en 1838, il fut décidé que Trafalgar Square était le lieu idéal pour un monument au plus célèbre amiral de la Grande Bretagne et un concours fut organisé pour sélectionner des plans pour le « Nelson Testimonial ».

Aux quatre coins du niveau inférieur de Trafalgar Square il y a quatre socles. Le socle au nord-est porte la statue équestre de George IV, installée ici en 1843. La statue du roi a été créé par Francis Chantrey pour Marble Arch, mais a finalement été placée ici.

(Source: www.aviewoncities.com)


Oratoire de Londres (6 photos)

<span class="entry-title-primary">Oratoire de Londres</span> <span class="entry-subtitle">(6 photos)</span>

L’Oratoire de Londres, de son nom complet église du Cœur immaculé de Marie, est une église catholique située à Londres, dans Brompton Road, South Kensington, ce qui lui vaut d’être souvent nommée « Oratoire de Brompton ». Les messes sont célébrées en latin, principalement dans la forme ordinaire du rite romain (dite « messe de Paul VI »). Une messe est dite chaque jour dans la forme extraordinaire du rite romain (dite « messe de Saint Pie V », selon le missel de Jean XXIII). L’Oratoire est réputé pour la qualité liturgique des offices qui y sont célébrés.

Construit à la fin du xixe siècle dans un style néo-baroque, l’édifice fut consacré en 1884. Il appartient à la congrégation de l’Oratoire. Il est également connu pour ses concerts d’orgue et pour sa chorale.

Avant l’achèvement de la cathédrale de Westminster (1903), l’Oratoire était l’église catholique la plus vaste de Londres. Ce fut ici qu’eurent lieu les funérailles du cardinal Manning, archevêque catholique de Londres, en 1892.

Une statue du cardinal Newman orne la façade.

Plusieurs personnalités s’y sont mariées : Stéphane Mallarmé (1865), Edward Elgar et Caroline Alice Roberts (1889) ou Alfred Hitchcock, qui y épousa Alma Reville en 1926.

(source: wikipedia)


The Shard (1 photo)

<span class="entry-title-primary">The Shard</span> <span class="entry-subtitle">(1 photo)</span>

Le Shard est un gratte-ciel en verre à Londres. Au moment de son achèvement en 2012 c’était le plus haut bâtiment d’Europe. L’observatoire au 72ème étage offre une vue spectaculaire à 360 degrés de la ville.

Le gratte-ciel est situé dans le quartier de London Bridge à Southwark, un quartier sur la rive sud de la Tamise. Il est tout près du coeur de Londres et seule la rivière le sépare de la Cité de Londres. La région est riche en histoire: un pont a été construit ici par les Romains aux environs de 50 après J.-C. et en 1836 la première gare de Londres a ouvert ici.

(Source: www.aviewoncities.com)


Cathédrale St Paul (6 photos)

<span class="entry-title-primary">Cathédrale St Paul</span> <span class="entry-subtitle">(6 photos)</span>

La majestueuse Cathédrale St. Paul fut construite par Christopher Wren entre 1675 et 1711. Il s’agit de l’une des plus grandes cathédrales d’Europe, et pour ce qui est de son dôme, seul celui de la basilique Saint-Pierre de Rome est supérieur en taille.
Histoire Ancienne

La Cathédrale St. Paul

La Cathédrale St. Paul est chargée d’histoire. Cinq églises différentes furent construites à cet endroit. La première, dédiée à l’apôtre Paul, date de l’an 604, lorsque le Roi Ethelbert de Kent fit bâtir une église en bois au sommet de l’une des collines de Londres pour Mellitus, L’Evêque des Saxons de l’Est. A la fin du 7ème siècle, Erkenwald, l’Evêque de Londres, refit construire l’église en pierre.

En 962 puis en 1087, la cathédrale fut détruite par un incendie, mais elle fut rebâtie et agrandie à chaque fois. Elle devint alors l’une des plus grandes cathédrales d’Europe. Les rénovations et extensions menées au 13ème et au 14ème siècle l’ont agrandi encore plus.
Le Grand Incendie

En 1665, Christopher Wren élabora un plan pour la rénovation de la Cathédrale St. Paul, qui commençait à tomber en ruines. Mais le désastre a de nouveau frappé lors de la nuit du 2 Septembre 1666, lorsque le Grand Incendie de Londres détruisit les 4/5èmes de la ville, rayant de la carte 13.200 maisons et 89 églises, dont la Cathédrale St.Paul.
Le Chef-d’Oeuvre de Christopher Wren
En 1669, trois ans après l’incendie, Christopher Wren fut nommé ‘Inspecteur des Travaux’ et se vit confier la tâche de construire une nouvelle église afin de remplacer la cathédrale Gothique détruite.

(source:  http://www.aviewoncities.com)


Translate »